Mettre à jour une Breezy vers une Dapper avec Xgl

Attention ! Cet article décrit l’installation de logiciels hautement expérimentaux. L’installation de ces logiciels pourrait rendre votre système très instable voir inutilisable.

Tout le Ramdam fait autour de Xgl, l’extension de Xorg qui permet d’ajouter des effets 3D, des ombres et de la transparence à l’interface graphique en utilisant la carte 3D et la preview de Gnome 2.14 de tester Dapper Flight 4.

Quelques vidéos de Xgl

Première opération, assurons nous que le meta-paquet ubuntu-desktop est installé. La mise à jour sans sa présence pourrait poser quelques problèmes (comme l’absence de nouvelles fonctionalitées).

sudo apt-get install ubuntu-desktop

Puis remplaçons le contenu du fichier /etc/apt/sources.list (liste des dépôts) par ceci :

Récupérons la liste des mises à jours : sudo apt-get update

Et installons les : sudo apt-get dist-upgrade

On vous demandera peut-être si vous souhaitez remplacer des fichiers de configurations lors de l’installation, répondez toujours Y (oui).

Vous voilà avec une Dapper toute fraiche ! Passons à Xgl.

sudo apt-get install libgl1-mesa libglitz1 libglitz-glx1 xserver-xgl compiz-gnome

On spécifie d’utiliser Xgl plutôt que Xorg classique :

sudo ln -sf /usr/bin/Xgl /etc/X11/X

Redémarrez pour utiliser le nouveau noyau de Dapper, en même temps ça relancera X.

Une fois connecté tapez ces commandes dans un shell pour profiter de nouveaux effets :

Pour les avoir à chaque démarrage éditez votre fichier ~/.gnomerc et ajoutez-y les commande ci-dessus.

Pour revenir au X normal au cas ou ça fonctionne mal :

Largement inspiré du Xgl Howto

Vivez heureux, vivez crypté

A consulter d’urgence pour tous les paranos, ce très bon How-To pour rendre les données stockées sur votre ordinateur confidentielles : cryptage des partitions root, home et swap sous Ubuntu.

Masquer les IPs dans DokuWiki

DokuWiki est un excellent logiciel d’édition collaborative mais il a la facheuse tendance de laisser trainer les adresses IPs de ses utilisateurs.

Voici comment y remédier.

Ouvrez inc/template.php, à la ligne 628 dans la fonction tpl_pageinfo() commentez

comme ceci

Dans inc/common.php à la ligne 642 remplacez $recent['ip'] = $ip; par $recent['ip'] = /*$ip;*/.

Dans inc/html.php ligne 421 changez

par

et ligne 453 remplacez

par

Et voilà votre wiki un peu plus anonyme. En cas de besoin vous pouvez toujours consulter les IPs dans le fichier data/changes.log.

Preview de EasyUbuntu 3, nouveau site web et Clubic

Tout d’abord grande nouvelle : EasyUbuntu 3 en Python ça marche ! Un petit screenshot pour l’ocassion, l’interface à été totalement refaite.

ScreenShotEasy Ubuntu 3

Vous pouvez télécharger les versions de développement sur le tout nouveau site Internet de EasyUbuntu !

Il y’a encore quelques (gros) bugs, certaines fonctions ne sont pas encore implémentées, la traduction française n’est pas terminée, mais ça marche et sa avance. Vous pouvez l’essayer en cliquant sur “Get EasyUbuntu” (préférez récupérer les fichiers avec subversion car l’archive fournie bug un peu : on est en plein travaux.

Quoi de neuf ?

  • Réécriture complète en Python
  • Nouvelle interface graphique intuitive en GTK permettant de séléctionner les tâches unes à unes
  • Ne touche plus sources.list d’origine (une option existe pour le remplacer quand même)
  • Support du MIDI (besoin de testeurs)
  • Ajout d’une option pour que Ctrl + Alt + Suppr ouvre le moniteur système (comme sous Windows)
  • Nouveau site web
  • Intégration au Launchpad pour le report de bugs et la traduction

Et quelques nouveautés à venir comme l’installation d’OpenWengo et l’intégration des applications GTK/QT dans GNOME. Dernière chose, Clubic a un publié un article sur la transition de Windows vers Linux qui parle de Easy Ubuntu. A voir aussi, un guide d’utilisation d’Easy Ubuntu sur Labo-Linux, le site Linux de l’école d’ingénieur SupInfo.