Eclipse pour le développement web, PHP et Python sous Dapper

Eclipse

Eclipse est un très bon IDE “récemment” (2001) libéré par IBM et écrit en Java. Il est dabord conçu pour ce langage mais ses nombreux plugins permettent de l’étendre à beaucoup d’autres.

Bien intégré à Gnome il vous sera d’une aide précieuse dans vos développements. Toutes les fonctions qu’on peut attendre de ce genre de logiciel sont présentes ou existent sous forme de plugins (coloration syntaxique, complétition, debugger, gestion de projets, intégration aux gestionnaires de versions, …).

Fin des éloges, passons à ce que nous attendons tous, l’installation et la configuration d’Eclipse et de quelques uns de ses plugins sous Ubuntu Dapper. Je ne ferais pas le détail des fonctionnalités implémentées par les plugins.

Installation

Vérifiez tout d’abord que les dépôts Universe et Multiverse sont activés, nous en auront besoin.

Un simple sudo apt-get install eclipse suffit, vous pouvez déjà lancer et utiliser Eclipse mais … Mais c’est lent et peu réactif !

La raison ? Par défaut la version d’Eclipse distribuée par Ubuntu est configurée pour utiliser GCJ, l’implémentation libre de Java. Nous allons installer la machine virtuelle propriétaire (mais plus performante) de Sun et spécifier à Eclipse de l’utiliser.

Maintenant que la JVM propriétaire est installée, il faut qu’Eclipse l’utilise. Pour ce faire ajoutez la ligne suivante au fichier ~/.eclipse/eclipserc :

Relancez Eclipse, vous devriez sentir instantanément la différence !

Au lancement Eclipse vous demandera de choisir votre workspace, il s’agit du répertoire qui contiendra vos projets.

Le Java c’est bien, mais le Python c’est mieux !

(Un troll, quel troll ?)

Seul Java est supporté par défaut, pour développer en Python il faut un plugin. PyDev est le plus abouti que je connaisse, va pour PyDev ! Il est lui aussi disponible dans les dépôts Ubuntu. Un simple sudo apt-get install eclipse-pydev, c’est dans la boîte !

Enfin presque, …

Après avoir relancé le logiciel et créé un projet Python, vous vous apercevrez qu’il ne trouve pas l’interpréteur Python. Rien de grâve : Window -> Preferences… -> PyDev -> Interpreter – Python, cliquez sur New et entrez /usr/bin/python, OK.

Ça roule, yapuka !

Et maintenant le PHP

Place au roi des langages web. Il existe plusieurs plugins Eclipse de qualité pour celui-ci. Mon préféré est PHPEclipse, c’est donc celui que nous installerons.

Pas encore de paquet Ubuntu pour lui -> métode classique !

Dans Eclipse faîtes Help -> Software Updates -> Find and Install …. Séléctionnez Search for new features to install, Next et cliquez sur New Remote Site … pour spécifier le dépôt de PHPEclipse:

Validez par OK puis Finish. Après s’être connecté au serveur, Eclipse vous indique les composants disponibles, cochez la racine puis validez. Consultez et approuvez (ou non) la licence, validez l’écran suivant puis cliquez sur Install All.

A la fin de l’installation il vous est proposé de relancer le workbench pour initialiser les nouveaux composants, acceptez.

PHPEclipse profitera de la présence du trio Apache, PHP, MySQL sur votre système et vous permettra même de les contrôler. Si ce n’est pas encore fait, installez tout ça !

Configuration … Window -> Preferences… -> PHPeclipse Web Development

Dans PHP External Tools indiquez /usr/bin/php comme Run PHP command. Dépliez cette même branche et et séléctionnez Apache, entrez /usr/sbin/apache2 pour Apache, /etc/apache2/httpd.conf comme Path to httpd.conf et /etc/hosts comme Path to /etc/hosts. Maintenant MySQL : /usr/sbin/mysqld.

Votre PHPEclipse devrait fonctionner comme un charme, l’essayer c’est l’adopter !

Javascript, CSS et (x)html

Déveloper en PHP (ou en Python, par exemple avec Django) requiert très souvent l’utilisation d’autres technologies web tel que Javascript, CSS et bien entendu html. [Aptana|http://www.aptana.com/|fr leur est justement dédié ! (Note : Aptana est également disponible en tant que logiciel indépendant d’Eclipse)

Même procédure que pour PHPEclipse, avec ces données :

Ça roule, rien de plus à configurer !

Gestionnaires de versions

Je ne m’attarderais pas là dessus. Subclipse ajoute une bonne intégration avec l’excellent Subversion. CVS est supporté par défaut.

Pour Subclipse:

Le petit truc de la fin : numéroter les lignes

Et il m’a fallu un moment pour trouver … Window -> Preferences… -> General -> Editors -> Text Editors, cochez Show line numbers, validez. Dans l’éditeur clique droit sur la barre vertical grise/orangée de gauche et cochez Show Line Numbers !

Happy coding 😉

Leave a Reply