Retrouvez l’un de mes articles dans Linux Identity n°6

Les anciens utilisateurs de Easy Ubuntu trouveront sûrement un intérêt à l’article intitulé Installation des pilotes et des extensions nécessaires à une utilisation courante publié dans Linux Starter Kit / Linux Identity n°6. Dedans, j’y détail l’installation des composants soumis à des brevets logiciels et / ou non-libres qui ne sont pas distribués avec Ubuntu mais qui se révèlent malheureusement indispensable pour une utilisation multimédia de son ordinateur (lecture de musiques et de vidéos, de DVD, jeux vidéos en 3D, …). L’article revient en partie sur les fonctionnalités du petit utilitaire que j’avais conçu aux débuts d’Ubuntu et indique comment arriver au mêmes résultats en utilisant les mécanismes qui ont étaient intégrés dans la distribution depuis.

Couverture de Linux Identity

Le magazine est fourni avec un CD d’installation francisé d’Ubuntu Intrepid Ibex et contient bon nombre d’autres articles qui compléteront agréablement la documentation francophone pour vous aider à prendre en main la distribution. Il est disponible en kiosques et depuis le site internet d’Oxy Press pour une dizaine d’euros.

Je ne reviendrais pas sur le choix du Tux Napoléon en couverture 😉

12 Comments

  1. Si ne veux pas qu'on cause (encore) de cette horrible couverture de caserne, hé ben, ne nous l'affiche pas ! Non, Tux n'est pas un empereur ! Non, Ubuntu n'est pas la "seule vraie". Je dis ça parce que ça rejaillit dans le "Planet" sur le site ubuntu.fr, et voir la même horreur deux fois, ça fait deux fois de trop.

    Reply

  2. Écoute, ici c'est mon blog, il se trouve qu'il est agrégé (entre autre) par le planet Ubuntu-fr et que mes billets qui traitent de cette distribution (c'est le cas ici) y sont répliqués. Si tu penses que mon blog ne devrait pas être agrégé par Ubuntu-fr signale le à l'équipe en charge du Planet.

    Concernant la couverture, je m'en suis déjà expliqué et d'aucun ne pourra me taxer de Bonapartisme. Quant à Tux, es-tu sur que ce n'est pas un empereur ? Reply

  3. Concernant Easy Ubuntu, ça fait un moment que je me tâte à relancer le projet sous la forme d'un "First Wizzard" qui se lancerait lors de l'installation ou du premier lancement d'Ubuntu et qui permettrait d'automatiser les tâches présentées dans l'article en n'utilisant que les méthodes standardisées dans Ubuntu (pas de hack).
    Dites moi ce que vous en pensez, comment vous verriez cet utilitaire.

    Reply

  4. Bonjour,
    Bonne idée, mais cela ne serait-il pas alors judicieux qu'il soit une partie intégrée de Ubuntu Tweak (à voir avec son auteur)… Sinon, la solution se transforme en problème. "Tiens essaye la distribution facile, mais au début, cherche les utilitaires n +n + n pour la configurer et ensuite pour l'entretien nettoie avec les utilitaires n + n +n… Surtout que Ubuntu Tweak intègre déjà une partie des besoins (installation de programmes et de leur source…). Bref, il manque surtout un Ubuntu Tools pour l'entretien, la mise en place d'un proxy local pour éviter de télécharger plusieurs fois les .deb dans une famille…).

    Reply

    1. Hello, je viens de découvrir Ubuntu Tweak, va falloir que je creuse de ce côté. Le but ne serait pas (comme c'était précédemment le cas) de développer un outils à télécharger séparément mais d'avoir un utilitaire présent par défaut dans la distribution, qui se lancerait au premier démarrage et permettrait d'installer les suppléments pour ceux qui le souhaitent.

      Reply

  5. Bonsoir Keyes,

    J'ai quelque difficulté à écrire ce commentaire… j'ai beaucoup de respect pour l'admirable boulot que tu faisais (?) avec Easy Ubuntu. Aujour'dhui, je ne suis plus sous Ubuntu (trop instable et des intégrations plus que douteuses en version LTS…).

    D'un certain point de vue, je comprends que l'on veuille aider les nouveaux utilisateurs. Pour autant, je suis plus réservé sur la publicité faite pour encombrer l'OS de tout ce foutu code proprio.

    Je suis donc beaucoup plus septique sur l'utilisation des cochoncetés proprios aujourd'hui.

    Sous Debian, rien de tout ça ne m'est nécessaire. J'imagine que sous Ubuntu ça devrait être possible et que ça permettrait de soutenir plus encore les projets libres qui font de leur mieux pour rendre des formats proprio dégueulasses…

    Pour tout te dire, je pense même que ce genre d'outils contrarie fortement la libération des données numériques prisonnières de la gangue des industriels qui ont la main mise dessus.

    Reply

    1. D'accord avec toi sur le fond, je pense qu'il faut agir de tout notre possible pour avoir un système entièrement libre et militer pour l'utilisation de formats ouverts.
      Dans cette éventuelle future version de Easy Ubuntu je pense qu'il faudrait différencier trois catégories de logiciels :
      * Ceux qui sont libres qui ne peut pas être distribué directement avec Ubuntu pour des raisons légales éventuellement spécifiques à certains pays (brevets, restrictions pour la cryptographie, …) tel que le support des DVD commerciaux, certains codecs audio et vidéo
      * Ceux qui sont propriétaires et qui n'ont malheureusement pas d'équivalents libres suffisamment évolués pour une utilisation courante : je pense à Flash même si une partie de son code a été libéré, a pas mal de codecs audio et vidéos
      * Ceux qui font références mais ont des équivalents libres tout à fait fonctionnels (Acrobat Reader, Skype)

      Pour les premiers, ils doivent être installables très très simplement via l'outil, pour les seconds pareillement modulo qu'ils ne soient pas sélectionnés par défaut, que le fait qu'ils soient non-libres doit être signalé et que le problème qu'ils posent doit être expliqué très clairement (avec pourquoi pas un appel à contributions pour les projets libres visant à régler le problème tel GNASH pour Flash).
      Pour les derniers, contrairement aux moutures précédentes d'Easy Ubuntu, l'outil ne les prendrait plus du tout en charge.

      Le but est d'offrir au grand public un système libre (avec tout les avantages que cela comporte) facile d'accès et répondant aux impératifs d'une utilisation multimédia courante.

      Reply

  6. Ben… je trouve cette manière d'aborder les choses responsable et intelligente. D'autant plus si elle s'accompagne d'un avertissement (proprio) ou d'une information conséquente (pour les équivalents aux références).

    Je suivrai le retour d'Easy Ubuntu.

    Ne penses-tu pas par ailleurs qu'il serait intéressant de faire de "outil" un utilitaire mulit-distributions ?

    Reply

  7. Le problème c'est que c'est techniquement compliqué de faire un outils multi-distribution qui ne soit pas trop lourd et compliqué à maintenir. Encore Debian/Ubuntu ça doit être faisable mais dès que l'on change de gestionnaire de paquets… Les premières versions d'Easy Ubuntu avait étaient portées pour Debian et Mandriva si mes souvenirs sont bons.

    Reply

  8. Claude Bulin le fait avec XCFA qui a nécessite l'installation de logiciels tiers pour exploiter l'ensemble des fonctionnalités. Peut-être pourrais-tu te rapprocher de lui pour voir/comprendre comment il fait ça… Si tu veux je peux servir d'interface… XCFA est pas mal testé/discuté sur la liste du site Linux On The Root (dont je suis co-fondateur et co-admin).

    Reply

Leave a Reply