PHP SocialShare 0.2.1 released

I’ve just published a new version of PHP SocialShare, a library allowing to retrieve server-side webpages’ number of shares and share link from social networks.

This release fixes a bug that was breaking the Google support when the number of shares if greater than 1K and use the brand new phpspec 2.0 stable release as spec system.

PHP SocialShare is available on GitHub and installable trough the awesome Composer.

The SocialShare library

Le profiling commercial, kézako

Courte réponse à une question posée par un collègue développeur à la suite d’une discussion sur le bienfondé de l’utilisation des CDN externes.

Question qui revient régulièrement : le profiling commercial, qu’est-ce que c’est ?

C’est le fait de collecter un grand nombre de données sur les internautes et d’établir sur eux un profil qui servira à leur envoyer de la publicité ciblée. C’est une spécialité de Google, Facebook et compagnie.

Le problème des CDN “gratuits” (et surtout ceux de Google, même si ils s’en défendent) ainsi que des systèmes de stats (et de toute resource venant d’un domaine externe comme les boutons Facebook, Pinterest…) c’est que qu’ils permettent aux boîtes qui contrôlent le serveur externe de savoir que t’es allé sur tel site, que t’as visité tel page, et donc d’enrichir ton profil commercial.

C’est impossible à détecter côté client car même si tu bloques les cookies, il est possible d’utiliser des heuristiques assez performantes pour identifier de manière fiable un internaute. En gros le système de Google détermine qu’une connexion avec la même IP, le même navigateur, les mêmes plugins… correspond à une personne unique et lui génère une empreinte. Ensuite c’est assez simple de savoir que la dite personne (via son empreinte) a visité le site A chargeant sont jQuery via Google Hosted Libraries, le site B qui utilise Google Analytics et le site C qui a un bouton “+1”), on enrichi son profil commercial, et quand il arrive sur le site D qui balance du AdWords, on sait qu’il aime la bière et les frites donc on essaie de lui vendre une place pour un match de Lens.

C’est plus ou moins comme ça que fonctionne Criteo mais aussi et surtout Adwords et les pubs de “pages” Facebook.

Google change encore de favicon

Pour la deuxième fois en moins d’un an, le plus populaire des moteurs de recherche change de favicon. Cette fois-ci elle est très coloré et Google à publié un petit making of de sa conception.

Favicon de Google

Si c’est encore l’ancienne qui s’affiche rendez-vous sur http://www.google.fr/favicon.ico et tapez Ctrl + r.

Faire fonctionner Google Notifier pour Mac en mode sécurisé

Peut-être utilisez-vous Google Notifier pour OS X ? Cet un utilitaire permet d’avertir en temps réel lors de la réception d’un messages sur Gmail, de rappeler les rendez-vous Calendar et d’intégrer ces services au système d’Apple.

Le problème, c’est que par défaut il fait transiter vos identifiants en clair sur le réseau. Si vous vous connectez à un réseau sans fil partagé tel que le réseau Wi-Fi de votre université ou d’une gare, c’est le vol de compte assuré.

Heureusement, une option cachée permet de forcer l’utilisation d’une connexion sécurisée via HTTPS, pour l’activer déployer le menu déroulant en cliquant sur l’icône de Google Notifier, appuyez simultanément sur commande (Pomme) et option (alt) puis sélectionnez l’entrée Preferences....

Dans la fenêtre qui apparait entrez SecureAlways pour Key et 1 pour Value.

Cliquez sur Set pour valider et fermez la fenêtre. C’est fait !

Que vous utilisiez un Mac ou non, c’est toujours une bonne idée de vous connecter à Gmail via https://gmail.com afin de ne pas vous faire voler vos mots de passe. Pour éviter les dangereux oublis il existe une option intitulée Toujours utiliser le protocole https activable depuis les paramètres de l’application web.

Astuce originalement trouvée par Highplace.

feedproxy.google.com semble remplacer feeds.feedburner.com

Depuis fait quelques temps déjà que FeedBurner, l’outil de statistique et d’optimisation de flux RSS coqueluche des blogueurs, a été racheté par Google.

FeedBurner

Aujourd’hui, l’assimilation du service par le géant des moteurs de recherches va plus loin : la célèbre url feeds.feedburner.com laisse progressivement sa place à feedproxy.google.com.

Exemple sur le flux RSS de Techcrunch : http://feeds.feedburner.com/francaistechcrunch
Personnellement, je préférais l’URL sous la forme feeds.feedburner.com qui donnait moins impression d’une allégeance à Google (d’accord, c’était juste une impression). Peut-être est-ce l’occasion de reprendre (un peu) le contrôle de vos données et d’utiliser vos propres URLs pour les flux FeedBurner ?