sfPot à Lille sur Docker et le web sémantique avec Symfony

Alexandre Salomé (SensioLabs) et moi (Les-Tilleuls.coop) animeront un nouvel apéro Symfony à Lille le 15 janvier.

Au programmes deux talks :

  • L’un sur le web de données avec Symfony ou seront évoqués les APIs REST, l’hypermedia, Schema.org, PHP Schema et HydraBundle.
  • L’autre sur Docker ou l’on parlera… de Docker !

Tout cela arrosé de bières belges.

Rendez-vous le 15 janvier à 19h au Bar Braz rue Doudain à Lille.

Sfpot 15 janvier

CoopTilleulsOVHBundle: OVH SDK integration in Symfony

I’ve just released a new tiny open source bundle under the Les-Tilleuls.coop umbrella: CoopTilleulsOvhBundle.

That bundle integrates the official PHP SDK provided by OVH and exposes it as a Symfony service. It also provides a convenient way to store API credentials in parameters.yml.

The OVH API provides a lot of features including dynamic server management (elasticity) and monitoring, SMS sending, telephony configuration, billing… Almost all services provided by the first european internet hosting company (from Roubaix, France – our neighbors!) are exposed through their API, and can now be used from any Symfony application.

As usual, the source code and tests are freely available on our GitHub account. The bundle can be installed using Composer.

Interview à propos de Les-Tilleuls.coop dans J’innove

Les-Tilleuls.coop : un statut Scop qui débride la créativité et l’innovation
Le jeudi 03 Juillet 2014

Créée en 2011, Les-Tilleuls.coop est une agence web spécialisée dans le développement sur-mesure de logiciels e-commerce. Basée à EuraTechnologies, cette Jeune Entreprise Innovante a pris le parti d’organiser son modèle de management selon une organisation coopérative : « à l’origine de la démarche, le mouvement des logiciels libres qui s’appuie sur un esprit communautaire. Je souhaitais recréer cet esprit et l’appliquer dans un contexte entrepreneurial », explique Kévin Dunglas, gérant de l’entreprise et directeur technique.

L’humain est au cœur du projet d’entreprise. L’agence est possédée à 95% par ses salariés et est dirigée par un gérant. Les prises de décision sont ainsi partagées : « chaque salarié coopérateur dispose d’une voix, et ce quel que soit son niveau d’implication financière. Notre mode de fonctionnement se veut démocratique. Tous les salariés participent aux sujets stratégiques de l’entreprise. Les bénéfices sont redistribués équitablement ». Cet esprit libre est aussi une condition à l’embauche : « au bout d’un an d’ancienneté, nous proposons systématiquement au salarié de devenir coopérateur ».

Les effets ?

  • Un salarié fidèle et entrepreneur : « les SSII et les agences web d’une manière générale sont réputées pour leur taux de turn-over important. Ici, nous misons sur l’implication du salarié dans la vie de l’entreprise. Mon but est de redonner du sens au travail ». Cet esprit d’entreprise se ressent au niveau des projets menés pour les clients de l’agence : « un meilleur investissement des salariés, une volonté de toujours mieux faire… ».
  • Un levier d’innovation et de créativité : « Ce statut favorise le partage d’idées. Aussi, j’invite les salariés à travailler fréquemment sur des logiciels libres en dehors de toute contrainte client. Cette liberté leur permet de tester librement de nouvelles applications et ainsi être force de proposition lors de futurs projets à mener ».

Depuis sa création, Les-Tilleuls.coop a toujours été bénéficiaire et des entreprises à forte notoriété lui font confiance : Coyote France, National Geographic, Hema, Virgin Mobile…

Quelques exemples de créations innovantes développées par les coopérateurs Les-Tilleuls.coop :

  • Une plateforme de réservation de voiture accessible via smartphone pour la société Citiz. Un système permet au client d’un opérateur d’auto partagée de garer son véhicule où il le souhaite et au futur utilisateur de repérer en temps réel où la voiture se trouve.
  • Une plateforme e-commerce qui s’adapte selon les canaux de vente pour Alice’s Garden. Dès qu’une commande est passée par un client sur Amazon, PriceMinister…, l’information est remontée au sein d’une application centralisée qui alerte automatiquement le transporteur.

J’innove en Nord Pas de Calais

Interview sur Grand Lille TV

Hier, j’ai été interviewé dans l’émission Les rendez-vous de l’éco sur Grand Lille TV pour présenter Les-Tilleuls.coop.

Interview dans La Voix du Nord

Photo par Camille Legrand / La Voix du Nord

Photo par Camille Legrand / La Voix du Nord

La Voix du Nord a publié dans son édition du jour un portrait des Tilleuls dans lequel je suis interviewé :

Créée il y a deux ans à Lomme, Les-tilleuls.Coop, société de développement de logiciels, affiche un modèle économique participatif. La société est détenue à 95% par ses salariés. Un mode de fonctionnement « démocratique et plus sécuritaire pour les employés », selon son gérant, Kévin Dunglas.

Dans un paysage économique fragilisé par la crise, Les-Tilleuls.Coop détonne. «Bénéficiaires depuis le début, nous sommes actuellement en période de recrutement », détaille le gérant de l’entreprise et directeur technique, Kévin Dunglas. Spécialisée dans la conception de logiciels et d’applications numériques, la société lommoise vient de s’installer dans le parc d’activité d’Euratechnologies. Un emplacement stratégique, considéré comme le pôle d’excellence économique dédié aux Technologies de l’information et de la communication (Tic).

Née il y a deux ans, sous l’impulsion de trois experts du web, Les-tilleuls.coop compte désormais huit salariés : six développeurs, un directeur artistique et une chargée de communication. Une équipe jeune, à la moyenne d’âge avoisinant les 25 ans. Ensemble, ils développent des sites web, réalisent des plateformes e-commerce, mais également des applications web ou mobile. « Un domaine en constante expansion », souffle Kévin Dunglas. qui recherche deux nouveaux développeurs, preuve de la bonne santé financière de la société.

Salarié et collaborateur

Et pour cause, celle-ci compte déjà quelques grands projets à son actif : les infrastructures web réalisées pour le réseau d’autopartage Citiz, ou la création d’un système d’information pour la boîte Alice Garden, spécialisée dans l’équipement d’extérieur. « Pour ce faire, nous utilisons des logiciels libres, c’est-à-dire dont l’utilisation et la modification sont possibles par tous », explique le directeur. Un choix qui s’inscrit dans une démarche « de partage des connaissances ». « Chacun peut faire évoluer le logiciel ou le personnaliser », détaille Kévin Dunglas.

Mais la particularité première de l’entreprise tient en son mode de fonctionnement. Société coopérative et participative, elle est détenue à 95 % par les salariés. L’Union régionale des Scop et Nord actif possèdent le reste. Devenir associé de l’entreprise constitue un passage obligé pour les employés. « Contrairement à d’autres Scop, un salarié ne peut pas espérer entrer chez les Tilleuls s’il ne veut pas devenir collaborateur. » L’objectif consiste à favoriser la démocratie d’entreprise. « Chaque salarié a son mot à dire sur le fonctionnement de la société, il n’y a pas d’actionnaires extérieurs. » Mieux, les bénéfices sont répartis entre les salariés, redonnant dès lors « un sens au travail et une motivation. » Pour le gérant, c’est indéniable, ces sociétés participatives sont une réponse à la crise : « Les décisionnaires connaissent l’entreprise sur le bout des doigts. Et puis il y a aussi une certaine sécurité : l’entreprise ne peut pas être revendue sans l’accord de l’ensemble des employés. »

Forte d’une situation plutôt favorable, la société n’en finit pas de se développer. Elle tend aujourd’hui à se diversifier en dispensant des formations à destination des spécialistes du web. « Nous avons des compétences très pointue en matière de développement, confie Kévin Dunglas. Généralement les entreprises sont assez frileuses à utiliser les technologies nouvelles et les développeurs ne sont pas formés pour les utiliser. C’est là que nous intervenons. »

Par CAMILLE LEGRAND (La Voix du Nord du 17/02/2014)